Index   FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   S’enregistrer   Profil       Connexion 



 Bienvenue Invité 





Stratégie de défense des blinds - Agression par un voleur

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dijon Poker Index du Forum -> Poker en général -> Stratégie -> Tournois
Auteur Message
Kime
Adhérents 2017

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2007
Messages: 81

MessagePosté le: 18/03/2016 11:34:08    Sujet du message: Stratégie de défense des blinds - Agression par un voleur Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Un bon joueur en position (bouton ou cut off) attaque relativement systématiquement vos blinds (petite ou grosse) lorsqu’il n’y a pas eut de relance préalable.

Situation traditionnelle ou sa position lui permet d’être agressif, joueur plutôt loose agro.

Sa range de main, si pas de relance préalable, a peu prés any two, mais pas nécessairement tout le temps (il ne veut pas apparaître comme un voleur, même s’il en est un !)

Hero (en petite ou grosse blind avec légère variation de jeu si SB) :
Il peut (doit jouer) 90% des mains pour ne pas donner du jeton facile, au voleur. Il peut éliminer les mains marginales (2-7,2-8,2-9, Brunson 10-2), 3-8, 3-9,3-10, 4-10, 5-10. Non suited. Et encore ce n’est pas une obligation, s’il est sur d’un vol.

Il doit jouer 25 % des mains en relance et 75% des mains en call
Sur les 25% des mains de relance, pour mettre la pression sur le voleur. Il doit jouer 1 tiers des mains avec une main forte, 1 tiers des mains avec une main moyenne, 1 tiers des mains avec une main faible en bluff (pour ne pas polariser sa range de relance)

Sur les 75% de mains call, Heroe, aura 25% de mains moyennement faible (les faibles ont été foldées), 50% de mains moyenne, 25% de « bonnes » mains. D’un point de vue statistique, cet écart avec le voleur qui relance any two, comble une partie de la position.
Sur le flop avec relance du BB ou SB preflop, Hero peut continuer l’agression jusqu’à la river avec 3 cartouches de relance, qui doit faire passer même ses bluffs. Possibilité d’arrêter l’agression en cas de résistance, mais le voleur ne sait pas si cela va s’arrêter, donc il faut essayer de pousser cette agression pour enlever le voleur de sa zone de confort. Si le voleur se fait régulièrement agressé fortement au flop, au turn, et même à la river, avec des jeux (ou pas) de la part du BB ou SB, il va rapidement se dire que le vol est pas très cool sur ce type de joueurs…
Il va vouloir (devoir) resserré ces mains de vol et par la même deviendra moins voleur…

Sur les call préflop, Heroe, va devoir checker (in the dark n’est pas un problème, c’est même mieux…) l’intégralité de ces mains. Obligeant le voleur à systématiser son CBet pour ne pas polariser sa main vis-à-vis du flop. Cette attitude permet de faire engraisser le pot par le voleur, sans informations pour lui et renverse le paradigme de la position, c’est Heroe qui sait que voleur va devoir miser qui devient le contrôleur de la taille du pot…
Sur un flop inadapté, fold de Heroe qui n’aura payé que la relance préflop pour ne pas avoir touché son flop avec être tranquille...
Sur un flop avec un potentiel pour nous (soit 30% des flops) (Une paire déjà construite, un tirage quinte ou couleur). On varie l’agression sur le voleur avec des relances souvent 1 tiers du temps à la moitié du temps (45% en semi bluff, 45% avec du jeu et 10% en bluff pur) pour mettre la pression sur le voleur. On check-raise donc a peu prés une moitié des « bonnes » mains que l’on a. Attention à ne pas polariser sa range (relancer avec des mains et ne pas relancer si l’on a pas de mains, on DOIT aussi relancer sans mains ou avec des mains à potentiels (tirage, petite paire dominé qui peuvent trouver leur brelan) et ne pas relancer ses bonnes mains pour préparer la suite.
Il ne peut pas ainsi nous situer, voleur a commencé à mettre deux relances sur la table et il ne sait pas grand-chose de notre jeu et il vient de se prendre un check raise sur la tête, le mal de tête commence pour lui continue pour lui.

Sur le CBet du voleur, Heroe va caller (floating) avec une proportion de 50 (45% bonnes mains (trap), 45% de mains à potentiel (call station qui attend de toucher), 10% de bluff (qui peut toucher après :-) et ou l’invisibilité sera totale. Exemple (Main de départ, V-8 de cœur, flop D, 7, 2(de cœur), turn V, river V ou turn As de cœur et river 4 de coeur)
Selon la turn Heroe va devenir l’agresseur avec du tirage monté, avec une paire qui s’est trouvé ou qui s’est solidifié, avec une amélioration de son jeu. Heroe va devenir l’agresseur encore 50% du temps ou cela s’est passé (là encore 45% avec du jeu, 45% en semibluff et 10% en bluff) histoire de faire monter le pot si l’on touche river, histoire de faire de la value, histoire de mettre la pression sur le voleur initiale qui ne sait pas ou l’on se situe mais qui commence à ce dire que cette histoire se déroule pas bien pour lui. Si voleur relance on peut coucher, si voleur suit et essaye de contrôler, on réévalue à la river.

Heroe va floatter encore 50% de ses mains qui se sont solidifiées (Attention important de ne pas polariser en attaquant systématiquement à la turn avec ses bonnes mains, il faut aussi laisser l’opportunité à voleur d’essayer d’arracher le coup à la turn ou à la river et d’avoir des armes pour lui revenir dessus…
Sur une relance de voleur à la turn (sa troisième cartouche), on lui revient dessus 60% du temps ou l’on se sent pas mal main faîte, 45% mains à tirage et 5% en bluff. On lui rajoute du mal de tête possible, il faut qu’il sache que sa troisième cartouche n’est pas un moyen de nous faire mal à la tête, mais peut se retourner contre lui et souvent avec du jeu en face…

On se couche si notre main n’a aucune chance d’amélioration, mais à ce stade il est très rare de ne pas avoir d’outs (soit parce que l’on a une paire qui peut trouver son brelan, soit un tirage quelconque).
On est alors dans une situation ou entre les mains qui sont fortes et que l’on a pas encore relancé (les pièges), les situations de semi bluff ou l’on a des tirages, ou des paires qui peuvent s’améliorer en brelan. On a souvent un certain nombre d’outs quelque soit la main du voleur.
On peut alors monter en agressivité pour valoriser ses mains, , monter le pot en prévision d’un tirage qui montera à la river, ou tout simplement bluffer avec une grosse dose de fold equity. Le SB ou BB passif de départ (caller station de relance en blind, caller in the dark au flop) lorsque les mises étaient faibles, se transforme en une véritable machine à tuer, maintenant que les mises sont fortes avec aucune information donnée par lui, si ce n’est qu’il a jeté toutes ses mains pourries, et qu’il a, sans doute (et encore on en est pas sur !) quelque chose.
On est arrivé à la river, quelques soient les situations, on est toujours là, on sait ou l’on se situe, on connait sa main, la valeur de son jeu, on peut évaluer en fonction des cartes du board les mains susceptibles de nous battre. On sait si l’on a touché le monstre à la river ou si l’on est en bluff pur.
On sait si l’on doit miser pour valoriser ou pour arracher. On est avec un pot conséquent on a l’initiative. On peut espérer remporter un pot moyen, ou tout prendre au voleur. On peut bluffer fort, ou faire croire que l’on bluffe fort. L’on peut faire croire que l’on était sur un tirage raté avec une top pair ou une premium. Le voleur n’a que peu de moyen de le savoir…
On peut checker et laisser l’opportunité de bluffer au voleur, et le laisser mariner pendant que l’on réfléchit si l’on va folder ou payer notre air (ca c’est punir les voleurs psychologiquement, en général il commence à avoir des sueurs froides et même quand il gagne le coup ils ne sont pas fiers, l’on peut lui mettre la pression en lui demandant de montrer ses cartes si on fold, pour qu’il démontre qu’il n’est pas un voleur (vous pouvez être sur que si il ne montre pas il était très certainement en vol car toute la table attend un geste de sa part.
Tout est bon à ce moment là. On est bien !

Selon votre jeu, la taille des tapis respectif il faut essayer de mettre une pression sur le voleur, si vous le sentez fort, laissez le relancer et mettez le à tapis… (Même en bluff pur, c’est couillu mais on est la dans du 5 bet light invisible).
Bonjour le mal de tête pour lui, même s'il a une main légitime (Il n'y a que les nuts qui le laisse bien et toutes les autres situations qui le mette mal...)
Si vous le sentez faible mettez-lui la pression avec une grosse mise ou pire, avec une mise qu’il ne peut pas ne pas payer (au regard de la taille du pot), il sera tenté de sur relancer pour ne pas montrer son jeu et ne pourra pas folder sans avouer qu’il volait… Terrible cela pour un voleur ! Ne pas payer la mise du BB de 4000 dans un pot à 25000. Vous le tentez de vous arracher… Vous lui dites montre moi que tu n'est pas un voleur ou que tu es bien monté... Mais il ne peut pas vous situer...

En conclusion :
20% de pression preflop (Premier mal de tête possible) + 30 % de pression au flop sur une check-raise (soit 15% des situations de jeux de départ) + 20% de pression en relance ou surrelance à la turn (soit 10% des mains de départs) + 90% de pression sur la river (soit 10% des mains de départ) = 70% de pression sur le voleur à partir des mains de départ…

Quelque soit la stratégie du voleur il va être celui qui prend des coups qui l’engagent fort, alors que Heroe en SB ou BB va lui revenir dessus au turn ou à la river…

Souvent les joueurs acceptent de mettre les 20% de pression sur le voleur préflop mais n’adopte pas de stratégie pour mettre la pression sur le voleur post flop jusqu’à la river, cela donne une situation idéal pour le voleur qui gagnera beaucoup de coup grâce à son agressivité. Mais si on adopte une stratégie agressive sur le voleur à partir du turn et de la river, (et quelques fois préflop et au flop) il va normalement devoir se calmer…

Je serais friand des analyses que vous pourrez apporter à cette stratégie.
C'est sans doute une des situations les plus récurrentes qui soit.

En tant que chevalier je me dois d'essayer de trouver une solution pour punir tout les vilains voleurs et d'aider tout ceux qui ne le sont pas à s'en protéger correctement.

Val ouf (et les autres), j'espère que tu prendras un peu de temps pour y apporter un peu de toi.
_________________
Kime, chevalier et homme libre du Mont plaisir.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 22/08/2017 10:10:29    Sujet du message: Stratégie de défense des blinds - Agression par un voleur

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dijon Poker Index du Forum -> Poker en général -> Stratégie -> Tournois Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: