Index   FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   S’enregistrer   Profil       Connexion 



 Bienvenue Invité 





Brésil - 2010
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dijon Poker Index du Forum -> Poker en général -> Autour du poker -> Voyages
Auteur Message
axiochus
Four of a Kind
Four of a Kind

Hors ligne

Inscrit le: 04 Mai 2006
Messages: 3 395
Localisation: Chenove

MessagePosté le: 12/02/2010 19:47:29    Sujet du message: Brésil - 2010 Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
En tant que trésorier de l'association Dijon Poker, je suis partie 5 semaines au Brésil du 28 décembre au 2 février.
Je tiens à vous remercier, c'était vraiment bien. Good

Je vais donc vous faire un compte rendu, je vous doit bien ça.

Port d'attache São Paulo. On connaissait des personnes là bas qui ont pu nous héberger une partie du séjour.

Pour situer: le Brésil c'est 17 fois la France, 3h de décalage horaire et l'été c'est en hiver.

11h de vol sur un vol direct et nous voilà arrivé. 30°C, plein soleil. Nous ne descendrons pas en dessous des 20°C du séjour.
Des amis nous attendent à l’aéroport et nous amènent chez eux. 40km à voir Sao Paulo et sa banlieue… et ses favélas.


Quelques jours de balades dans Sao Paulo, franchement pas grand-chose à voir. C’est une ville en béton avec une ou deux églises 11 millions d’habitants, 30 avec la banlieue. La ville est surtout réputée pour sa vie nocturne (meilleurs qu’à Rio parait il) mais ça je n’ai pas testé.



Le temps de s’organiser sur le tour de Brésil qu’on va faire. Au Brésil, on voyage beaucoup en bus mais il est quasi impossible de réserver avec leurs sites internet. Tout se fait à la station centrale. En général il y reste de la place…
Pour les vols internes, je conseille de prendre les billets à l’avance. On trouve des vols à prix cassés.

Premier trajet, 7h de bus entre Sao Paulo et Rio. Assez confortable.
On va à la Pousada (sorte de petit studio chez l’habitant). Elle s’appelle « Chez Michel », c’est un repère Air France à Rio où il n’y a que des Français. L’apéro est offert tous les jours (de la Caipirinaà la Cachaça) entre 18h et 20h voir 21h… ou 22h… Ca permet d’échanger les plans, d’entendre des mecs te dire qu’il y a 1m de neige en France et de pleurer en écoutant les agents d’air France t’expliquer ce qu’ils payent pour voyager (pour ceux qui sont en reconversion professionnelle c’est à réfléchir).

La Pousada est à 200m de Copa Cabana donc premier réflexe une fois les sacs posé : maillot de bain, serviette, bière et c’est partie.
Et là, c’est le drame. La plage est dégueulasse. Il y a des canettes, emballages et toute sorte de détritus partout. En fait les Brésiliens en sont au même stade que nous il y a 20 ans, des porcs. Ils laissent tout sur place, sur la plage tu gardes tes tongs. On a vu des gens se baigner avec à 3 mètres des cannettes et emballages MacDo.
Toutes les plages se valent excepté Ipirangua un peu moins sale. Parfois l’eau est un peu plus foncée, ce sont les courants qui remuent la pollution.

Pour répondre d’avance aux questions, les clichés sur les Brésiliennes relèvent du fantasme. On se croirait aux USA. Les Brésiliens mangent bcp de merdes biens grasses et toute la journée donc pas de mystère, les femmes ont un bide de graisse, les fesses, les cuisses, les bras… enfin tout le corps plein de graisses.

Concernant Rio, balade dans le quartier de Santa Theresa (joli), les plages, la Christ rédempteur, le Pain de sucre, le tramway et le maracana.

Le Pain de sucre, c’est énorme. Une vue à couper le souffle sur la baie. On peut faire la première partie à pied mais c’est assez balaise. Le Christ rédempteur énorme également. Je conseillerais de faire les deux car ils n’offrent pas la même vue. Possibilité d’y monter à pied si sportif de haut niveau et la route qui y monte passe dans la jungle après les favélas.

Il y a dans Rio un petit tramway qui a 500 ans avec 30 places assises et 150 debout. Les gens s’accrochent n’importe où quitte à être dans le vide (d’ailleurs on passe sur un viaduc), c’est folklorique et bien sympa.

Pour finir le stade du Maracana. Entrées payantes : tu payes pour voir le stade, pour voir le musé, pour tout en fait… enfin quitte à y être on est rentré et ça ne vaut pas le coup. Si le stade tient dans les 200 000 places debout, maintenant qu’il y a des sièges c’est 90 000 donc comme le sdf avec 50 ans de plus. En fait il faut y aller pour voir un match.

copa cabana




le réseau électrique:




Les favélas au dessus.
















L'annexe que j'ai racheté pour l'asso:






6 jours à Rio c’est un peu trop. En dehors de ce que je viens de décrire, c’est comme Sao Paulo : du béton.

Dernier point le cout de la vie. Rio est une ville chère et je ne parle pas de la période de Carnaval où les prix sont multipliés par 6.
Un dernier truc sur Rio, c’est la ville la plus chaude du Brésil : 40°C en moyenne. La nuit je me relevais prendre une douche froide.

Photos de Rio.

Je m’attarde un peu sur les circonstances de notre départ de Rio et la réputation de violence de Rio et du Brésil en général.
Des Favélas il y en a partout. C’est pas une grande, chaque quartier a sa favélas. Dedans y vivent les mecs qui te vendent un donuts, conduisent les bus, etc… et que tu vois toute la journée mais qui n’ont les moyens que de vivre la haut.
Y vivent également la « pègre » de Rio. On a appris que le mois précédant notre venu, ils avaient abattu un hélicoptère de la Police.
La consigne c’est pas de montre ni bijoux. On a tout laissé en France. Ne pas s’écarter des grands axes et ne pas se retrouver seul dans la rue. Il est conseillé d’avoir un sac transparent pour qu’ils constatent qu’il n’y a rien à voler. On a croisé 2 Français qui s’étaient fait braqués l’un à l’arme blanche l’autre au révolver. Une hôtesse d’Air France nous a raconté l’histoire d’un Commandant qui n’a pas voulu lâcher son appareil photo, le gamin l’a mordu à la lèvre et le gars est maintenant défiguré. Il faut tjs garder à l’esprit que t’es pas en sécurité.
Donc on voulait prendre le bus à 22h en face la Pousada et les mecs à l’apéro nous disaient que c’était pas une bonne idée. On insiste et ils en parlent au proprio qui nous traite d’inconscients et nous raconte que sa femme s’est fait braquée devant la porte, que passé 22h les gars des favélas descendent en ville et qu’avec nos gueules de touristes ça peut vite partir en sucette.
Comme ils nous mettent bien la flippe, on opte pour le taxi mais 2 mecs sont qd même sortie avec nous pour héler un taxi afin de dissuader d’éventuels prétendants.


Bus de nuit de Rio à Belo Horizonté (regarde sur Google maps).
Départ vers 0h00 et là on s’est bien fait calmé dans le bus. Derrière : un gosse et à ma gauches deux mamas blacks l’une derrière l’autre qui ont brayées toutes la nuit sans se mettre à coté. En plus pas de Clim donc toutes les fenêtres du bus grandes ouvertes. Une nuit de rêve. Arrivé 6h défoncé. On est dimanche (comme en France : tout fermé).

Belo, c’est une ville énorme mais rien à voir, rien à faire. Objectif : louer une voiture et faire les villes coloniales de la région.
On a vite été refroidi par les tarifs de location. Du coup on ne louera qu’un jour. La galère de communication avec un guichet qui veut te refourguer toutes les assurances possibles mais chance : un mec parle Français dans le guichet voisin. On progresse.
Étape suivante : la conduite.
Pas de carte dans la voiture, juste celle de l’office de tourisme… Premier virage, je redécouvre la direction non assistée. Pas de vitre électrique… Nous voilà partie pour rejoindre Caraça à environ 100 km dans la jungle.
Le truc là-bas c’est que le pays est tellement grand que les routes ne sont pas en bitume ni entretenue. Ils ne mettent non plus pas de panneau directionnel. Tu progresses sur une route pleine de trous et autres déformations et tu n’es pas sur d’où tu vas. A un moment on s’est arrêté à une intersection pour attendre une voiture et lui demander le chemin. A un autre, un gars d’un village à qui on a demandé le chemin et qui nous a embrouillé nous a rattrapé en moto pour nous dire qu’on allait du mauvais coté.


On arrive enfin et ça vaut le coup. Rien à 100 km à la ronde et là un monastère au milieu d’un parc protégé. Nickel.




Retour dans l’aprèm à Belo pour rendre et en fait c’était un WE de vacances au Brésil donc méga bouchon, plus de 4h pour rentrer du bonheur. (Et ils roulent un peu comme en Italie ou comme Guns) A Belo l’agence est fermée, merde. Faut trouver un parking car ici tu laisses pas ta voiture toute la nuit dans la rue en centre ville. Une nuit à l’auberge de jeunesse (dortoirs non mixtes…).

Le lendemain direction Ouro Preto en bus, on se choppe une Pousada en plein milieu de la jungle.


La vue depuis la Pousada:

Petite balade à Mariana puis Ouro Preto, c’est vraiment un autre aspect du Brésil. Super intéressant culturellement.



Avion direction Salvador de Bahia. 2 nuits dans une Pousada du centre historique puis une nuit dans une villa Française d’un autre quartier.

La ville a axé son développement sur le tourisme donc agréable de se balader dedans. On remarque les anciennes façades des bâtiments coloniaux qui sont repeintes alors que derrière tout s’est effondré. 2 jours plutôt que 3 auraient largement suffis.




Le top à Salvador, ce sont les plages. L’Océan est super chaud c’est du bonheur.




Prévu de prendre l’avion de Salvador à Campo Grandé à 03h50 dans la nuit.
Suite à la flip de Rio, on décide de prendre le bus vers 21h pour l’aéroport. On va pour s’enregistrer et là on capte qu’il y a un truc qui merde. La nana nous explique que l’avion qu’on a réservé partait le matin. On arrive donc avec 24h de retard. On est dans la merde.
On se regarde, décision est prise de pas s’étriper.

Direction le guichet de l’agence pour essayer d’échanger le billet. Personne ne parle vraiment anglais (y compris moi)… Elle nous explique qu’il n’y a pas de place dans les avions pour notre destination. On réfléchit à écourter notre balade dans le Brésil et rentrer à Sao Paulo mais pas d’avion avant 4 jours pour cette destination. Hors de question de rester à Salvador 4 jours. Il reste la possibilité de s’inscrire sur liste d’attente des avions partant pour Campo en espérant que des places se libèrent. C’est 170€ et sans garantie. On tente qd même le coup.

On va pour s’inscrire en liste d’attente à l’enregistrement et il y a déjà des inscrits pour le vol de 03h50. On demande de nous inscrire ainsi que sur les vols suivants de 04h50 et 06h30. Ils nous disent que pour les deux derniers il faut venir 1h avant l’horaire de décollage. Ok.

Je dors 1h30 sur une table et on retourne pour voir s’il y a de la place. Rien sur le 03h50. On demande de s’inscrire sur le 04h50 e la stupeur, il y a déjà 7 noms en attente. On commence à peter un plomb en leur disant que c’est anormal etc etc… (Je reprécise qu’on parle en Français et qu’aux nous répondent en Portugais). Finalement ils nous inscrivent en 1er.
Céline dors 1h sur un banc et on y retourne. Vol 04h50 plein et liste du 06h30 déjà commencée. Repétage de plomb mais cette fois on est 3 et 4èmes. Céline redors 1h, cette fois j’y vais au culot à 05h30 et la fille nous enregistre comme si on était les 1er inscrits. On se speed pour passer la sécu et nous voilà bientôt dans l’avion. Joie.
Au passage on n’a pas payé les 170€ prévus. DTC.
Arrivé à Campo, 4h de bus pour rejoindre Bonito au Sud du Pantanal et trouver notre Pousada. Partis 21h, arrivés 20h. La nuit. Défoncé. Dormir.

Le lendemain on achète notre journée en agence et on loue un taxi à la journée. Il nous emmène d’abord voir une grotte à l’eau d’un bleu magnifique. Sympa à un détail près : les vieux. Plein de vieux dans la grotte et surtout dans notre groupe. Il faut que je vous parle un peu des vieux au Brésil.

Première rencontre : on fait les courses au supermarché, queue à la caisse pour payer et là devinez quoi… un vieux qui nous grille. Passons, c’est comme en France finalement. Mais un second vieux est venu nous engueuler carrément car on était dans la file réservée aux vieux. Bon, pas trop heureux de se faire pourrir par un vieux surtout qu’à la baston je le nique mais faisons avec les coutumes locales. Dans le bus, le métro tu te fais virer par les vieux.

J’en reviens donc à ma grotte. Comme il y en avait plein j’en ai profité pour en pousser 2 dans un trou. Ils ont rien vu.



L’aprèm, balade aquatique dans une rivière. Nickel. Du snorking. Et squattage de la piscine.
Le Pantanal est une région entre le Brésil et l’Argentine très réputée pour sa faune et sa flore. Elle mérite également de l’être pour ses moustiques. On a mit des lotions mais une fois sortie de la rivière on a mangé cher. Vraiment. Les attaques se font par 100aines. Nous ne cesserons plus de nous gratter pendant tout le reste du voyage. On s’est fait défoncer en fait.

Le lendemain retour à Sao Paulo. Bus de Bonito à Campo puis avion. L’avion décolle à 16h30, sachant qu’on a fait 4h de bus pour venir on décide de réserver un bus au départ à 09h30 pour assurer le coup.
Après un peu de route, le bus s’arrête au milieu de nulle part, un petit bungalow de merde. Le chauffeur vient nous voir et nous dit juste à nous et 3 autres personnes qu’il faut descendre. On lui dit non, qu’on va à Campo mais il insiste, décharge nos bagages et se casse.
On avait bien l’air con là. Au bout d’un long moment un autre bus arrive et nous charge. Ok. La route continue avec ses arrêts bouffe, pipi etc… et enfin on arrive. De la station centrale on cherche un bus qui nous emmène à l’aéroport (Français-Portugais-comprend rien-fait chier). Je me demande quand même quelle heure il est là et lorsque j’arrive à capter la montre d’un passant je vois 15h30. On est mal. Un bus arrive à ce moment, on lui demande s’il va à l’aéroport. Il hésite puis fini par dire oui. On est mal. Pas trop le temps de cogiter, on monte. A l’intérieur il nous redit que c’est bon. Prions. En fait il arrive à un central et nous dis de chercher un autre bus qui y va. Il est 16h00. Un gars nous dit qu’il n’y en a pas avant 16h20. Je lui dis qu’il nous faut un taxi maintenant. Il est sympa et nous en appelle un. Il nous dit de sortir du terminal, qu’un taxi arrive. Effectivement 2 min après on le voit. Et là… je suppose que tu as vu le film TAXI. Ben Sami Nasseri c’est une tapette. Je rappelle qu’il y a des trous de la taille d’un ballon de foot partout dans les routes là-bas. Taximan a grillé tous ce qu’on peut griller. A 16h10 on est devant le comptoir d’enregistrement et la femme nous dit « il y a un problème ». On est super mal. « Votre vol est retardé de 1h30 ». Descente.

Attente puis avion. Horaire prévu d’atterrissage à Sao Paulo 19h30 ajusté à 21h00.
Donc on vole puis on atterri (classique). Et personne ne bouge. On se dit qu’il y a un souci. Une annonce… en Portugais (sic). Un Stewart passe et il nous explique qu’à cause des intempéries on ne peut pas aller sur Sao Paulo et qu’ils attendent de voir si on pourra repartir.(re sic) Après au moins 1h on repart. Le Stewart revient nous expliquer que nous ne pourrons pas atterrir sur le petit aéroport mais sur l’International. Le premier est à coté de notre point de chute, le second à 40km de l’autre coté de la ville… Mais il y aurait des navettes entre les deux. Atterrissage, recherche de navette, navette, attente, bouchons, portugais… et taxi du petit aéroport à chez nous (c’est cher). 03h du matin. Pas mangé. Défoncé. Dormir.

2 jours de sommeil, une bière. Organisation de 2 jours à Ilha Bela. Une superbe ile à 3h de Sao Paulo. On y va à 4 rejoindre 4 autres personnes. Plages qui valent le coup, balade dans les cascades de la rivière etc… mais surtout des moustiques mutants. Genre gros moucherons. Tu les sens pas te piquer (ou mordre) et tu regardes ta jambe il y a une 20aine de point de sang. Jamais de ma vie je me suis gratté comme ça, toutes les nuits à te réveiller ½ heure pour te gratter. Tu préfères t’arracher la peau que de sentir ça. En plus après 1 semaines on dirait de grosses verrues c’est assez crade. Aujourd’hui après 2 semaines je me surprends encore à me gratter (sensation réelle ? Traumatisme ?)

Dernière étape du Voyage : les chutes d’Iguaçu. Les photos disent tout.






On passe la frontière Argentine pour voir l’autre coté et je conseille de faire les deux cotés. C’est différent et t’en prends plein les yeux.

Un petit CR du parcours. De Sao Paulo aux Fosses : 15h de bus donc ça calme bien. On a fait ça de nuit. Au retour, on se retrouve dans le bus avec une bande de mec Australien en train d’enterrer une vie de garçon ou un truc comme ça… Le plus jeune était malade et pendant la première heure de bus n’a passé que 5 min à sa place, le reste aux WC. Arrêt du bus après 1h et montée de la Police Militaire. Et là si t’était d’humeur joyeuse tu le ravales son sourire à la con. Fusil mitrailleur, la gueule de celui qui va gâcher ta vie, enfin tous les clichés possibles. Ils ont fouillé tout le monde, fait descendre des mecs pour faire leurs bagages en soute. T’ose même pas lever la tête de peur de croiser son regard et qu’il te fasse une fouille… Et notre Australien… il en a bavé. Bref 1h30 de perdu, 16h30 de bus retour. Défoncé. Dormir.


Retour en France, le morceau de camembert dans l’avion, du vin, le froid, la neige, les gens qui râlent, la ferme célébrité.

Un voyage vraiment sympa et plein.
Voilà, fin du petit CR. Félicitation d’être arrivé au bout.
Si quelqu’un a besoin d’un retour sur un point précis qu’il n’hésite pas.
_________________
http://www.youtube.com/watch?v=v2x0bJJ7H_c
Revenir en haut
Psychopunch
Four of a Kind
Four of a Kind

Hors ligne

Inscrit le: 30 Aoû 2007
Messages: 3 066
Localisation: Dijon

MessagePosté le: 12/02/2010 20:09:42    Sujet du message: Brésil - 2010 Répondre en citant

Pas de photos de vieux ? Razz
Bon petit CR Good
_________________
Très bien !
Superbe !!
Magnifique !!!
Revenir en haut
Lavinasse
Flush
Flush

Hors ligne

Inscrit le: 20 Oct 2008
Messages: 1 092
Localisation: Remilly Sur Tille

MessagePosté le: 12/02/2010 20:34:05    Sujet du message: Brésil - 2010 Répondre en citant

wouah, excellent CR!!! Applaudi Applaudi Applaudi

Certains passage m'ont fait mourir de rire!

Sinon bah chouperbé compte renduch do brazil!
jolinhio photoches.
As-tu vouche la valoche dé linda dé souza do brazil bacalhau?
_________________
Vient pas pleurer si tes oreilles saignent!
Revenir en haut
tonio
Bureau
Bureau

Hors ligne

Inscrit le: 11 Mai 2006
Messages: 1 550
Localisation: Dijon

MessagePosté le: 12/02/2010 21:19:06    Sujet du message: Brésil - 2010 Répondre en citant

Ha le bresil Surprised Siffle
_________________
IL EST LA PAPA!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut
Chiko
Full House
Full House

Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2007
Messages: 1 982
Localisation: Couternon

MessagePosté le: 12/02/2010 22:11:51    Sujet du message: Brésil - 2010 Répondre en citant

Excellent, ce CR. Tu es un grand conteur. Magnifiques photos.
_________________
Déchatteur professionnel
Revenir en haut
mick.21
Full House
Full House

Hors ligne

Inscrit le: 15 Fév 2007
Messages: 2 533
Localisation: Aiserey

MessagePosté le: 12/02/2010 22:48:48    Sujet du message: Brésil - 2010 Répondre en citant

Sympa et jolies photos
Revenir en haut
Madman21
Full House
Full House

Hors ligne

Inscrit le: 28 Déc 2008
Messages: 1 649
Localisation: Pouilly-sur-saone

MessagePosté le: 12/02/2010 23:22:30    Sujet du message: Re: Brésil - 2010 Répondre en citant

axiochus a écrit:
Voilà, fin du petit CR.... Félicitation d’être arrivé au bout.
....

Je connais quelqu'un qui dirait je cite:"Défoncé.Dormir!" Very Happy Razz Laughing

Sérieusement gg pour le CR, bien marré,...

Ma conclusion:je fold le Brésil! Siffle
_________________
"T'inquiètes pas,...Zahia bien s'passer!

Revenir en haut
Mattgang
Full House
Full House

Hors ligne

Inscrit le: 12 Nov 2006
Messages: 1 999
Localisation: Dans ton C..

MessagePosté le: 12/02/2010 23:43:04    Sujet du message: Re: Brésil - 2010 Répondre en citant

Madman21 a écrit:
Ma conclusion:je fold le Brésil! Siffle

Effectivement, après les favélas, la crainte de sortir, la pègre, les détritus sur la plage, les moustiques, le coût des déplacements et les moultes galères, et ben y reste pas grand-chose à voir!!!

Joli CR, et je le ferai bien quand même. (Je me débrouille mieux que toi en Portugais je pense... )
_________________
Le point commun entre un chiot et un gynécologue myope?

Ils ont tous les 2 le nez humide...
Revenir en haut
macaste
Full House
Full House

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2007
Messages: 2 054

MessagePosté le: 13/02/2010 01:21:11    Sujet du message: Brésil - 2010 Répondre en citant

J'adore tes histoires en plus quand elle sont réels
Excellent, je pleur encore (de rire)



J'ai bien regardé au fond du trou, j'ai pas retrouvé le vieux Laughing
Revenir en haut
Tiwo
Full House
Full House

Hors ligne

Inscrit le: 01 Déc 2006
Messages: 2 439

MessagePosté le: 14/02/2010 07:24:05    Sujet du message: Brésil - 2010 Répondre en citant

TY mec pour le CR de qualité. M'en suis presque gratté les jambes : )
Revenir en haut
maccoy21
Four of a Kind
Four of a Kind

Hors ligne

Inscrit le: 23 Jan 2007
Messages: 3 499
Localisation: messigny/et/vantoux

MessagePosté le: 14/02/2010 19:18:46    Sujet du message: Brésil - 2010 Répondre en citant

Merci pour le CR et les photos et raconté toute en finesse du grand Axio Smile
_________________
Regarder déjà les coups que l'ont donne avant de se plaindre.

Ne pas jouer les AQ

1/250 du ME 4 du Dijon Poker

Sylvain Wink

mes modèles:Gus Hansen,Daniel Negreanu,Phil Ivey,Doyle Brunson,Phil Hellmuth Jr. respect Mrs
Revenir en haut
chata
Full House
Full House

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2007
Messages: 1 938

MessagePosté le: 15/02/2010 09:31:07    Sujet du message: Brésil - 2010 Répondre en citant

Franchement merci François pour ce compte rendu.
Du pur bonheur Wink
_________________
tilteur professionel
Revenir en haut
mimilman974
Four of a Kind
Four of a Kind

Hors ligne

Inscrit le: 18 Mar 2006
Messages: 6 785
Localisation: dijon

MessagePosté le: 15/02/2010 10:39:45    Sujet du message: Brésil - 2010 Répondre en citant

du grand francois Applaudi
Revenir en haut
Streks
Flush
Flush

Hors ligne

Inscrit le: 24 Déc 2007
Messages: 1 373

MessagePosté le: 16/02/2010 00:43:07    Sujet du message: Brésil - 2010 Répondre en citant

Nice CR, j'ai bien ri par moment. :p
Revenir en haut
Pastis71
Flush
Flush

Hors ligne

Inscrit le: 11 Sep 2006
Messages: 1 029
Localisation: chalon fac dijon

MessagePosté le: 17/02/2010 10:07:29    Sujet du message: Brésil - 2010 Répondre en citant

Mouai je préfère mon Chalon...
_________________
il ne faut pas confondre vitesse avec précipitation
l'un peu mener au gros pot l'autre au dodo
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 16/07/2018 21:16:13    Sujet du message: Brésil - 2010

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Dijon Poker Index du Forum -> Poker en général -> Autour du poker -> Voyages Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers: